LES PRINCIPALES MALADIES 

 

 

 

 

  1. LA MALADIE DE CARRE

  2. L'HÉPATITE CONTAGIEUSE

  3. LES LEPTOSPIROSES

  4. LA PARVOVIROSE

  5. LA PIROPLASMOSE

  6. LA TOUX DE CHENIL

  7. LA LEISHMANIOSE

  8. LA RAGE

  9. PLANNING DE VERMIFUGATION

 

 

 

 

1. LA MALADIE DE CARRE (C)

 

 

 

1. AGENT

 

La maladie de carré est causée par un virus appelé le paramixovirus.

 

2. ESPÈCES TOUCHÉES

La principale cible du virus est le chien, mais d'autres espèces peuvent être touchées: les furets, les visons, les belettes et les canidés en général (renards, loups, coyotes...)

Depuis quelques années l'importance de la maladie avait considérablement reculée grâce à la vaccination, mais il semble que cette maladie soit actuellement de nouveau en recrudescence.

 

3. CONTAMINATION

Cette maladie sévit surtout dans les lieux ou la concentration d'animaux est élevée. La transmission se fait essentiellement par l'air. Le virus s'élimine par les jetages oculaires et nasaux, les urines et les excréments. La contagion est directes quand l'animal renifle les déjections de chiens contaminés. La contagion s'effectue aussi d'un animal à l'autre dans les regroupements.

 

4. INCUBATION

3 à 7 jours.

 

5. SYMPTÔMES

La particularité de ce virus est qu'il n'a pas de cible spécifique dans l'organisme .Il se développe aussi bien dans l'appareil respiratoire que digestif ,le système nerveux, la peau, les yeux , donnant lieu à des symptômes très varies.

En fait le virus pénètre par le nez ou les yeux, se multiplie dans cette zone et provoque une inflammation de la gorge avec jetage par le nez et écoulement oculaire .le chiot est abattu ,sans appétit ,fiévreux.

Cette phase dure 1 à 2 jours ,puis il y a une période de 24 à 48 heures ou le chien semble aller mieux et ou les symptômes disparaissent.

Cela est du au fait que la barrière de la gorge vient d'être franchie et le virus diffuse alors dans tout l'organisme, donnant lieu à différents symptômes:

- symptômes digestifs: vomissements, diarrhées fétides, forte douleur au ventre, déshydratation...

- Symptômes respiratoires: toux, jetages muco-purulents par le nez et les yeux,...

- symptômes cutanés: apparition de pustules.

- symptômes nerveux: excitation, tics nerveux, spasmes, convulsions, paralysie...

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

IL n'existe aucun traitement pour la maladie de carré. En général, on prescrit des antibiotiques afin de prévenir ou de guérir les éventuelles complications bactériennes, de tous ou de conjonctivite.

Compte tenu de cet état de fait, la vaccination reste de la plus haute importance: elle est très efficace et sans danger. Elle peut être entreprise dés l'age de deux mois et même un peu plus tôt avec certains vaccins en cas risques , avec un rappel un mois plus tard. Puis un rappel sera effectué un an plus tard, puis tous les deux ou trois ans, personnellement je préfère le faire tous les ans.

 

 

 

2.  L' HÉPATITE CONTAGIEUSE CANINE OU HÉPATITE DE RUBARTH ( H)

 

 

 

1. AGENT

 

L'hépatite contagieuse est due à un virus: l'adénovirus canin du type 1.

 

2. ESPÈCES TOUCHÉES

Cette maladie touche principalement les chiens, mais aussi d'autres membres de la familles des canidés comme les renards par exemple.

 

3. CONTAMINATION

La contagion peut se faire directement d'un animal à l'autre ou indirectement par l'intermédiaire d'objets contaminés que le chien attrape dans la gueule ou les excrétions (urines, salives, selles...) d'animaux malades ou porteurs sains (chien ayant la maladie mais ne présentant pas de symptômes.) 

 

4. INCUBATION

Variable selon la forme que prend la maladie: de quelques heures à quelques jours.

 

5. SYMPTÔMES

 Il existe plusieurs formes cliniques:

- forme suraiguës: elle frappe essentiellement les jeunes chiots, lesquels meurent en quelques heures sans avoir toujours présenté de symptômes évidents.

- forme aiguë et subaiguës: température (40 à 41° C), abattement avec baisse de l'appétit, augmentation de la soif, vomissements, diarrhée, douleur abdominale, ganglions gonflés et douloureux, 10 à 15 jours après l'infection, des signes oculaires peuvent apparaître: conjonctivite, kératite bleue (il s'agit en fait d'un oedème cornéen) . Kératite = inflammation de la cornée.

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

La thérapeutique de cette maladie virale est symptomatique, visant essentiellement à corriger les symptômes digestifs et les symptômes oculaires

Elle est d'abord fondée sur la réhydratation ainsi que sur l'administration de pansements digestifs et d'antiseptiques intestinaux .Les complications oculaires à base d'atropine et contenant de la cortisone.

 

 

 

 

 

3. LES LEPTOSPIROSES

 

 

1. AGENT

Les Leptospiroses sont dues à des bactéries parasites du genre "Leptospira".De nombreux types de Leptospires peuvent infecter les chiens mais il y en a 2 que l'on rencontre souvent :

-Leptospira Ictero-Haemorragiae

-Leptospira Canicola

 

2. ESPÈCES TOUCHÉES

Un très grand nombre d'espèces animales est concerne par cette infection, dont les bovins , caprins , équins , porcins , félins , oiseaux et rongeurs.

En France les principaux "réservoirs" sont les rongeurs qui hébergent et diffusent les Leptospires sans souffrir eux mêmes de l'infection.

La Leptospiroses est une Zoonose ( l'Humain peut être touché).

3. CONTAMINATION

L'animal se contamine par contact direct avec l'animal infesté ou indirectement par l'intermédiaire d'un milieu ou d'objets souilles .Les Leptospires se développent dans les milieux humides et dans l'eau .Les bactéries pénètrent dans l'organisme par les muqueuses oculaires , buccales et génitales et parfois par la peau.

Elles passent directement dans le sang qui les mène à différents organes ( foie , rein ... )ou elles s'installent et se multiplient.

 

4.INCUBATION

5 à 6 jours.

 

5. SYMPTÔMES

Selon l'endroit ou se cantonnent les bactéries , on distingue plusieurs formes de la maladie :

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

Dans les formes classiques de la maladie , le pronostic est très défavorable , la guérison très rare.

La prévention sanitaire met l'accent sur la destruction des rats , principaux moteurs de propagation, sur le drainage des sols boueux et la désinfection des locaux.

La prévention médicale consiste a vacciner ,Mais le vaccin ne contient que les 2 souches de leptospires les plus répandues et n(est donc pas entièrement efficace.

La primo vaccination se fait en général à l'age de 3 mois et les rappels seront annuels durant toute la vie du chien , voire tous les 6 mois pour les chiens très exposes ( chien de chasse ).

 

 

 

 

4. LA PARVOVIROSE

 

 

1. AGENT

La Parvovirose est due à un minuscule virus appelé le Parvovirus.

 

2. ESPÈCES TOUCHÉES

Outre le chien elle s'observe chez de nombreuses autres espèces animales : rats souris lapins palmipèdes...

 

3. CONTAMINATION

Le Parvovirus est très contagieux soit par contact direct ( de chiens à chiens )soit indirectement par l'intermédiaire des déjections ou du matériel

.

4. INCUBATION

En général 5 à 6 jours.

 

5. SYMPTÔMES

La maladie se traduit généralement par une gastro-entérite hémorragique accompagnée de fièvre.

Les vomissements et la diarrhée sont à l'origine d'une déshydratation importante et d'un amaigrissement rapide , souvent mortels chez les chiots.

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

Il n'existe aucun moyen de neutraliser le virus , aussi le traitement ne s'applique qu'aux symptômes. Il vise à lutter contre les infections secondaires d'origine bactérienne , la déshydratation , parfois les hémorragies digestives.

Des antibiotiques , des solutés réhydratants et parfois des transfusions de sang sont nécessaires .Le pronostic de la maladie est toujours grave et ceci d'autant plus que l'animal est plus jeune et que l'état de choc est important.

Fort heureusement la prophylaxie se révèle de plus en plus efficace .Si en 1978-1979 , date de son introduction en France , la Parvovirose a fait de nombreuses victimes parmi les chiens jeunes et adultes , on observe cette maladie essentiellement dans les élevages ou elle touche surtout les chiots de 4 à 8 semaines ; à cet age , les anticorps maternels ne sont plus en quantité suffisante pour protéger efficacement le chiot , mais suffisamment actifs pour neutraliser le vaccin... Cette période critique peut cependant être raccourcie grâce à l'emploi de nouvelles souches vaccinales utilisables dès l'age de 6 semaines . Sinon le protocole de vaccination est le même que pour la maladie de Carré et l'hépatite et ces 3 vaccins sont souvent associes.

Chez l'adulte , la vaccination donne d'excellents résultats.

 

 

 

5.  LA PIROPLASMOSE OU BABESIOSE

 

 

1. AGENT

Transmise par les tiques, la babésiose (plus communément appelée piroplasmose) est une maladie du sang due à "Basbésia Canis", un protozoaire qui parasite les globules rouges et les détruit en s'y multipliant.

2. ESPÈCES TOUCHÉES

Différente espèces peuvent être touchées, dont le cheval, et l'homme.. En effet, on parle de plus en plus de maladie identiques à la piroplasmose ( Babésioses humaines, maladie de Lyme), affectant l'homme et transmise elles aussi par les tiques.

 

3. CONTAMINATION

Cette maladie ne se transmet pas de chien à chien, elle a besoin, pour se propager des services d'un intermédiaire: la tique. Celle ci se fixe sur le chien pour y prendre "un repas de sang" et à l'issue de celui ci, elle inocule les piroplasmes qu'elle a pu elle même contracter sur un chien infesté .

4. INCUBATION

Environ 48 heures, parfois plus.

5. SYMPTÔMES

- Abattement brutal

- Fièvre

- Grande fatigue

-Urines foncées

- Muqueuses colorées en jaune avant de devenir "blanc porcelaine"

- Vomissements

- Affaiblissement du train arrière.

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

Le traitement de la babésiose comporte deux volets: d'une part il combat le parasite qui en est la cause, d'autre part il corrige les désordre et les complications dus à l'affection.

A l'heure actuelle, les vétérinaires ont à leur disposition plusieurs molécules, les piroplasmicides, aptes à détruire le parasite. Le traitement des complications de la maladie, indispensable consiste le plus souvent à corriger l'insuffisance rénale ( par différents moyens, y compris l'épuration rénale, c'est à dire le rein artificiel. Il vise parfois à remédier aux troubles de la coagulation, à l'ictère...

Les efforts du propriétaire, comme ceux du vétérinaire doivent surtout tendre à prévenir la maladie, d'une part en luttant contre les vecteurs de la Babéliose canine, c'est à dire les tiques, d'autre part en protégeant activement le chien contre Babésia canis, c'est à dire en le vaccinant.

La lutte contre les tiques nécessite le déparasitage des lieux contaminés mais aussi celui de l'animal. Pour ce dernier, les moyens dont on dispose sont nombreux:

poudres, sprays, bains antiparasitaires, colliers, pour-on, médications orales...

La vaccination contre la piroplasmose est possible mais elle est chère et d'une efficacité moyenne, dans la pratique ce vaccin n'est pas fait systématiquement mais plutôt réservé aux chiens à risque ( chiens de chasse en zone infestées par exemple. La primo vaccination se fait en général après l'age de 6 mois avec rappels annuels.

 

 

 

 

 

 6. LA TOUX DE CHENIL

 

 

1.AGENTS:

 

 De très nombreux agents pathogènes peuvent déclencher seuls ou en association une toux de chenil: des virus, des bactéries ou des mycoplasmes.

Cependant 2 agents pathogènes sont souvent retrouvés en cas de tous de chenil, il s'agit du virus "Parainfluenza" et de la bactérie "Bordella Bronchiseptica".

 

2.ESPECES TOUCHEES:

Essentiellement les chiens dans les lieux ou la promiscuité est élevée (chenils).

 

3.CONTAMINATION:

Le plus souvent par contact direct de chien à chien, parfois peut être par l'intermédiaire d'objets souillés. Chez le chien présentant une toux de chenil la dissémination des particules virales se fait essentiellement par la toux en provoquant la formation d'aérosol de particules qui contaminent les animaux voisins d'autant plus que la promiscuité est élevées. La durée d'excrétion est variable selon l'agent causal. Les chiens indemnes de toux de chenil peuvent être des réservoirs et disséminer l'infection.

 

4.INCUBATION:

5 à 10 jours.

 

5. SYMPTÔMES

2 formes cliniques peuvent être observées.

-La forme simple: observée chez les chiens de tous ages correctement vaccinés contre la maladie de carré et l'hépatite contagieuse, cette forme de tous de chenil est caractérisée par une trachéo-bronchite sèche. La toux observée est forte, sèche, douloureuse, émétique( qui provoque un réflexe de vomissement), un écoulement nasal sérieux est également présent. Son évolution est de 10 à 14 jours. La maladie évolue généralement vers la guérison cependant des rechutes périodiques peuvent être observées ainsi qu'une évolution vers des formes sévères. Il apparait cependant qu'une immunité s'installe progressivement vis à vie de l'agent responsable.

 

-La forme sévère: elle peut survenir d'emblée ou faire suite à la forme précédente. Elle est plus souvent observée chez de jeunes chiens (6 semaines à 6 mois) d'origine incertaine et dont l'état vaccinal est mauvais. Les animaux présentent dans cette forme des signes respiratoires supérieurs avec jetage muqueux ou mucco-purulent, hyperthermie et atteinte de l'état général ainsi qu'une toux grasse souvent en rapport avec une trachéo-pneumonie.

L'évolution de cette forme est longue et incertaine. En l'absence de traitement la mort est fréquente et les séquelles  d'insuffisance respiratoires graves, d'autant plus que l'infection virale est généralement accompagnée de germes de surinfection (bactéries principalement).

 

6.TRAITEMENT ET PRÉVENTION:

Antibiotiques et anti-tussif.

Vaccination: immunisation partielle vu le nombre d'agent en cause. La plupart des vaccins ne protègent que contre les 2 plus fréquents .Eventuellement séro-prévention.

Prévention sanitaire:

- Aération des locaux

- Température et hygrométrie normales.

- Désinfection des locaux

- Répartition des effectifs.

- Hygiène générale, stress.

 

 

 

 

7. LA LEISHMANIOSE

 

 

1. AGENT

La Leishmaniose résulte du développement dans certains globules blancs du chien de "Leishmania Canis" qui est un protozoaire.

 

2. ESPÈCES TOUCHÉES

en France , ce sont les canidés qui sont principalement atteints par la Leishmaniose , notamment le chien et parfois le renard , mais d'autres espèces comme les rongeurs semblent pouvoir être touchées .De plus cette maladie peut toucher l'homme.

La maladie est pour l'instant localisée dans le Sud de la France , avec quelques foyers dans le reste du pays dus au tourisme.

 

3. CONTAMINATION

Comme la Piroplasmose , cette maladie ne se transmet pas de chien à chien , elle a besoin d'un agent vecteur ( transporteur ) qui n'est pas une tique mais un minuscule moustique vivant dans les régions chaudes et tempérées appelé "Phlébotome".

Ce moustique , au vol silencieux , se nourrit en piquant les chiens de préférence, sinon un autre animal ou l'homme. Les phlébotomes se contaminent en se nourrissant sur un animal malade ou porteur sain et transmettent la maladie aux animaux qu'ils piquent par la suite.

 

4. INCUBATION

Trois mois à un an.

5. SYMPTÔMES:

Signalons pour commencer que certains chiens contaminés ne développeront jamais la maladie.

Pour les autres , la maladie commence par une fatigabilité anormale et un amaigrissement lent. Puis le plus souvent apparaissent des problèmes cutanés: dépilations au bout des oreilles, aux coudes, autour des yeux, le chien se gratte, la peau devient grasse, d'odeur rance, avec de nombreuses pellicules. Ensuite des signes généraux graves apparaissent également: anémie ( chute du taux de globules rouges , gencive claire), présence de ganglions, douleurs articulaires, entérite ( intestin touché). Le chien devient de plus en plus fatigué, triste, maigre, les ongles sont très allongés. Souvent un chien leishmanique présente l'aspect d'un très vieux chien mal entretenu.

En l'absence de traitement, la mort survient généralement suite à des troubles hépatiques et rénaux.

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

 

Le traitement est long et coûteux, il est basé sur l'utilisation de médicaments qui tuent les parasites associés à des vitamines, des hépato-protecteurs, des diurétiques, des anti-anémiques et des soins locaux au niveau de la peau.

Cependant ce traitement n'est pas complètement efficace et les chiens qui ont eu une leishmaniose doivent être suivi toute leur vie, le traitement n'arrivant pas à débarrasser complètement l'organisme du chien des protozoaires. On assiste donc parfois à des réactivations de la maladie qui nécessitent la reprise des traitements.

Même si convenablement traité, il n'existe pas de vaccin efficace contre la maladie, la seule prévention efficace étant la lutte contre les Phlébotomes au moyen de moustiquaire très fines enduites d'insecticides et de pulvérisations dans les locaux et sur le chien de produits insecticides ou répulsifs.

 

 

 

     

8.  LA RAGE (R)

 

1. AGENT

La rage est due à un virus appelé virus rabique.

2. ESPÈCES TOUCHÉES

La plupart des animaux a sang chaud peuvent être porteurs du virus rabique. Le chien évidemment mais aussi les autres canidés, les chats, les herbivores.. et l'homme.

En France, le principal vecteur de la rage est le renard., actuellement la France est exempt ( sauf cas récent de rage dans le sud ouest... a suivre).

 

3. CONTAMINATION

La rage se transmet essentiellement par morsure d'un animal enragé ou en incubation. L'incubation peut être long longue mais le virus ne se retrouve dans la salive que 12 jours au maximum avant l'apparition des symptômes

 

4. INCUBATION

Sa durée est très variable, de 15 à 2 ou 3 mois.

 

5. SYMPTÔMES:

Il existe 2 formes de rage chez le chien: la forme furieuse, la plus fréquente et la forme paralytique.

- La forme furieuse: le chien présente des troubles du comportement, il devient inquiet, agité, agressif ou au contraire particulièrement affectif. Les fugues sont fréquentes. Le chien bave car la paralysie du pharynx rend la déglutition impossible, puis il présente des difficultés pour se déplacer allant petit à petit jusqu'à la paralysie totale puis la mort.

- La forme paralytique ou "muette"; cette forme de rage se caractérise par l'absence de fugue et d'agressivité. La paralysie s'installe directement, d'abord au niveau de la mâchoire, puis elle s'étend rapidement aux membres et aux organes vitaux, conduisant à la mort.

 

6. TRAITEMENT ET PRÉVENTION

Il n'existe aucun traitement une fois que la maladie est déclarée, l'animal ( ou l'homme) est condamné. La maladie étant toujours mortelle. A tel point que la loi impose l'euthanasie immédiate de tout animal enragé, en raison des risques qu'il représente pour l'homme.

Cependant un traitement peut être entrepris chez l'homme avant l'apparition des symptômes en cas de contamination. Bien que les cas de rage humaine soient très rares en France, les médecins conseillent souvent aux personnes exposées de se faire vacciner (personnels des zoo, garde chasse, personnels des SPA et des fourrières, éleveurs...)

Au niveau des chiens, la vaccination reste également la meilleure protection. La primo vaccination se fait à partir de 3 mois, avec un rappel annuel, mais cette vaccination doit suivre un protocole bien particulier. La primo vaccination n'est considérée comme valide qu'un mois après l'injection et pour un an jour pour jour, les rappels devant être effectués ensuite tous les ans moins d'un an plus tard.

 

7. CE QUE DIT LA LOI

Cette maladie est tellement importante qu'elle est dans certains cas soumise à cette réglementation.

- toute personne mordue par un animal enragé ou susceptible de l'être doit obligatoirement suivre un traitement anti-rabique.

- Tout chien mordeur devrait subir 3 contrôles vétérinaire dans les 15 jours suivant la morsure pour détecter l'apparition d'éventuels symptômes

- Théoriquement, un chien circulant en zone infectée doit être systématiquement tenu en laisse et muselé s'il n'est pas vacciné contre la rage.

- Enfin la vaccination contre cette maladie est obligatoire dans les cas suivant:

> Importation de chien de plus de trois mois

> Lévriers engagés dans des courses publiques.

> Chiens participants à des expositions ou des concours en zone infectée ou venant de zone infectée ( dans la pratique les organisateurs de ce type de manifestations exigent souvent dans tous les cas cette vaccination).

> Chiens introduits dans un camping ou un centre de vacances.

>Chiens circulant librement sous la surveillance de leur maître en zone infectée.

> Chiens introduits en Corse.

> Races inscrites en première et deuxième catégorie de la loi du 06/01/99.

Obligatoire pour les chiens considérés dangereux.

 

 

TABLEAU RÉCAPITULATIF ET PROGRAMME DE VACCINATION

 

  Première Injection Rappel Rappel Autres Rappels
Maladie de CARRE  (C) 2 MOIS 3 MOIS 15 MOIS TOUS LES 2/3 ANS
Hépatite Contagieuse (H) 2 MOIS 3 MOIS 15 MOIS TOUS LES 4/5 ANS
LEPTOSPIROSE 3 MOIS 4 MOIS 15 MOIS TOUS LES ANS OU +

PARVOVIROSE      (P)

2 MOIS 3 MOIS 15 MOIS TOUS LES 2/3 ANS
PIROPLASMOSE A PARTIR DE 6 MOIS 1 MOIS PLUS TARD ANNUELS EFFICACITÉ MOYENNE
TOUX DE CHENIL (PI) PLUSIEURS VACCINS DISPO. EFFICACITÉ MOYENNE    
RAGE A PARTIR DE 3 MOIS TOUS LES ANS TOUS LES ANS TOUS LES ANS

Mais nous conseillons de faire un rappel systématique tous les ans.